Une nouvelle campagne de boycott au Maroc
Français

Une nouvelle campagne de boycott au Maroc

Un certain nombre d'activistes politiques ont annoncé leur entière solidarité avec le nouveau mouvement de boycott au Maroc.

Avec la poursuite de la campagne de boycott au Maroc, qui comprenait 3 principaux produits du marché local, en plus de poissons, aller dans cette nouvelle forme de protestation dans les aliments Maroc pour chanter, pour cibler « l'équilibre » l'un des plus festival de musique et les plus grands festivals arabes et africains.

Sous le slogan « Hives chante seul, » a lancé une nouvelle province au Maroc, la campagne est devenue menaçant de « l'équilibre » Festival de musique dans sa version 17 attendirent la fin de ce mois-ci, qui a impliqué un certain nombre d'artistes marocains, pour protester contre ce qu'ils considéraient comme un gaspillage d'argent d'argent que le pays a besoin d'améliorer la situation des pauvres et des nécessiteux.

Les appels au boycott lancé par le biais des sites de réseautage social, et bientôt trouvé une grande demande, au milieu des craintes que cette campagne affectent le taux de participation du public à voir les paragraphes et le Festival Vie nocturne.

Le visage des organisateurs de cette campagne, les artistes invités au festival Mawazine, qui sera accueilli les villes de Rabat et Salé dans la période comprise entre 22 et 30 Juin, une lettre indiquant « Je ne viens pas au chanteur Maroc est ici non pas vous accueillir parce que vous chanter et danser sans préavis à la souffrance de tous les citoyens pauvres dans ce pays, il facturera votre récompense des poches des pauvres et sur leur faim et compte la soif, l'équilibre Sanagatek et Waqif, bonjour les touristes de bienvenue à mon pays, mais pas Gnaikm et Rqskm sur nos larmes et notre pauvreté, nous ne voulons pas chanter et danser, nous voulons une maison pour les sans-abri et du pain aux affamés ".

La version hosts 17 du festival, à la fois Kazem Al Saher et les rêves de Nancy Ajram et Wael Jassar et Magda Roumi, Marwan Khoury et Sabre, ainsi que Aiputealr et Sidiki Diabaté et Relis Fernando Aiggsok, ainsi que des artistes marocains, y compris les silences sourire et Ihab prince Badr Sultan, Zakaria Ghafoola et Allstate et la survie Atabou.
Accompagné par l'organisation du festival Mawazine au Maroc et la présence d'artistes arabes et étrangers chaque année très controversé, en raison des salaires élevés qu'ils reçoivent en échange de la reprise de leurs performances, mais il a quand même réussi à attirer de grandes foules du comité d'organisation du festival de l'an dernier, le nombre a été estimé à 2,4 millions de personnes.

Mais avec la popularité du boycott des campagnes de nos jours animés par des artistes marocains, cet événement culturel et de divertissement cette année est en danger d'aversion populaire, surtout après le succès des produits de boycott campagnes 3 grandes entreprises dans le pays, ciblant le lait et les produits laitiers, l'eau minérale et du carburant ainsi que du poisson.